Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 10:44

Magnus Carlsen défie tous les superlatifs. Plus jeune GMI de tous les temps il est aussi le plus jeune n°1 mondial qu'ait connu la planète échecs. Mais il pourrait aussi ajouter un nouveau joyau et pas des moindres en devenant le plus jeune champion du monde de tous les temps s'il parvient à battre en match l'Indien Vishy ANAND, l'actuel champion du monde.

 

magnus_carlsen.jpg


 

Organisé par la Fédération internationale des échecs, la finale du Championnat du monde d'échecs opposera, du 6 au 26 novembre 2013,  l'Indien Viswanathan Anand, tenant du titre, au jeune Norvégien devenu son challenger officiel suite à sa victoire à l'arrachée au tournoi des candidats  à Londres en mars 2013.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 10:43

 

Pour se convaincre qu'un tel compliment est justifié il suffit de regarder cette vidéo et quelques autres. Le talent naturel de Magnus CARLSEN est immense et éclatant et le 7ème champion du monde russe Vassily SMYSLOV ne s'y était pas trompé qui prédisait un avenir de ... Champion du monde à Magnus, alors que celui-ci n'était encore qu'un enfant !

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 09:53

Le monde des échecs a un nouvel empereur. Tout en contrôle, Magnus CARLSEN a annulé dans la 10 ème partie de la finale du Championnat du monde malgré les efforts désespérés de Vishy ANAND pour scorer et retarder l'échéance de la perte de son titre, tout en sauvant l'honneur devant son public. Rien n'y a fait. Maître de ses nerfs CARLSEN a réussi à passer en finale de Cavalier, à sortir les barbelés et à contrôler les coups de boutoir de son prestigieux aîné.

Une chose est claire : Carlsen ne craint rien ni personne. Il ne doute pas, n'a jamais douté un instant qu'il allait battre ANAND. Cette confiance en soi est une des caractéristiques de son tempérament et aussi de son jeu. Il entre dans les complications sans état d'âme, en jouant vite dans les moments cruciaux. La pression psychologique qu'il exerce sur ses adversaires est ainsi "naturelle" et non le fruit d'un calcul d'intérêt avec retour sur investissement. Pour cette raison iI sera difficile à détrôner. Non seulement il domine techniquement ses principaux rivaux depuis maintenant trois ans dans pratiquement tous les tournois qu'il joue mais on voit mal qui pourrait le battre sur un match en 12 parties alors qu'il est déjà bien difficile aux meilleurs mondiaux de le battre sur une seule partie. Le sentiment diffus qui se dégage de ce constat est sans doute que son futur vrai rival pour le titre appartiendra à la jeune génération et que les actuels "anciens" (la génération des 30-45 ans, Kramnik, Topalov ...) risquent simplement de se casser les dents sur sa couronne s'il viennent à se frotter en finale au Viking. Quant aux Nakamura, Caruana et autres Andreïkin ils semblent encore bien tendres ...

La partie que nous vous proposons aujourd'hui a été jouée en 2008 au tournoi de Bilbao. Six des meilleurs mondiaux s'y affrontent en matchs aller-retour Viswanathan Anand, Magnus Carlsen, Vassily Ivanchuk, Veselin Topalov, Teimour Radjabov et Levon Aronian. Topalov domina et gagna le tournoi, Magnus, âgé alors de 17 ans, finissant 2ème, infligeant au passage un sévère 2/0 lors de leurs confrontations à Levon Aronian, un des meilleurs joueurs du monde.

Anand finira lui bon dernier de la classe et l'on a invoqué déjà l'excuse de sa préparation de la finale du Championnat du monde contre KRAMNIK quelques mois plus tard, en spéculant sur le fait (probable) qu'il ne voulait pas dévoiler ses batteries et tirer ses meilleures cartouches par anticipation. En ce cas, pourquoi jouer ?

Partager cet article
Repost0

Recherche